Tourisme auxerrois


La Stratégie de développement touristique de l'Auxerrois adoptée le 23 novembre 2015, vient compléter et consolider la Stratégie de développement économique du territoire.

Traduction des réflexions menées en groupe de travail élargi à l'ensemble des acteurs du tourisme dans l'Auxerrois, elle amorce un nouveau tournant dans la mise en œuvre et la déclinaison de la politique touristique à l'échelle du territoire.

La promotion du territoire, sans doute à décliner différemment, reste plus que jamais d'actualité. Mais la Communauté de l'Auxerrois, en se dotant de cette nouvelle stratégie, se prépare à un nouveau rôle : celui de donneur d'ordre, de facilitateur et d'aménageur parfois, comme en témoignent les choix, les axes et les orientations définis par cette nouvelle feuille de route. L'objectif étant de faire valoir le potentiel touristique existant et le tourisme dans l'économie locale.

Auxerre, point de chute idéal pour le week-end et plus


Doté d'un patrimoine historique, naturel et viticole remarquable, l'Auxerrois ne manque pas d'attrait et d'énergie culturelle et créative, à l'heure où les courts séjours touristiques se multiplient.
A moins de 2 heures de Paris, il représente le point de chute idéal du week-end en famille pour souffler, rayonnant depuis Auxerre sur une destination élargie comme la Puisaye, Chablis, Coulanges-la-Vineuse, le Tonnerrois, la Cure ou Joigny.

Les animations et les activités proposées sont en correspondance avec les attentes d'une clientèle attirée par un tourisme culturel d'expérience ; et les croisières-déjeuners sur l'Hirondelle ou les randonnées à vélo proposées par la Maison du vélo mais aussi les événements tels que Garçon la note !, le festival Catalpa, le Fantastic picnic, Fleurs de vigne, etc. s'y prêtent particulièrement.

Le positionnement touristique de l'Auxerrois s'appuie sur Auxerre qui constitue déjà une marque en soi. La cité est connue, elle rayonne à bien des égards historiques, gastronomiques, œnologiques et footballistiques... On arrive dans l'Auxerrois par Auxerre, point de départ de toutes les activités et les destinations à pied, à vélo ou en randonnée. Sur la rivière et le canal du Nivernais, l'Auxerrois prend le temps de souffler, ses habitants et les touristes avec eux, à la recherche d'une destination pas trop éloignée et authentique pour se ressourcer. A leur rythme, l'espace d'un week-end, sur des circuits moins empruntés pour s'imprégner des lieux, ancrer les souvenirs et profiter pleinement du moment présent plutôt que de vouloir faire trop.

Une stratégie pour mettre à profit le potentiel touristique


La région ne manque pas de charmes, ni d'éclats, ni de forces vives ! Mais l'abondance et l'empilement ne résout rien.
Le nombre d'actions non négligeable engagé au fil des ans par les pouvoirs locaux acteurs du tourisme, ne suffit pas à révéler le beau potentiel de l'Auxerrois.
Le tourisme doit profiter aux hébergeurs, aux commerces, au secteur vitivinicole dans toute sa diversité et à l'activité économique en général. Au lieu de cela, insuffisamment lisible, visible et stratégique dans ses choix, le territoire reste en retrait sur la liste des meilleures destinations à explorer. D'où l'objet de la Stratégie touristique adoptée le 23 novembre 2015.


Une stratégie, trois défis pour devenir une destination


Pour valoriser l'offre touristique locale, l'adapter aux attentes des clientèles et figurer comme une destination à part entière de la Bourgogne, la mise en œuvre de la Stratégie de développement touristique de l'Auxerrois porte sur trois défis :

1- Accentuer la complémentarité de l'offre sur le territoire et l'articuler avec les territoires voisins.

2- Structurer une offre attractive de séjours autour d'Auxerre, de l'itinérance, du vin et de la nature, pour être en phase avec la politique régionale et européenne d'attribution de fonds et les tendances de tourisme lent et d'écotourisme qui prennent de plus en plus d'ampleur.

3- Mettre en place une nouvelle gouvernance touristique pour coordonner et porter les compétences éparses sous une même bannière en adoptant une stratégie marketing ciblée sur les filières : valoriser les loisirs et les activités autour desquels le territoire est organisé, ainsi que quelques destinations pertinentes plutôt que l'Yonne qui ne peut pas concurrencer les autres destinations touristiques.

Une stratégie, cinq pistes à forts enjeux


Le slow tourisme, comme disent les anglo-saxons, constitue le cœur de cible de la Stratégie adoptée qui pointe l'aménagement et la mise en valeur de plusieurs sites dans un horizon très proche, d'ici 5 ans, et dont la pierre angulaire est le port fluvial.

Sur le registre de l'itinérance, la restructuration des quais à Auxerre appellent celle du port fluvial dont les travaux sont prévus pour être lancés en 2018. Ils seront précédés fin 2016, par le traitement paysager par les Voies navigables de France (VNF) de l'écluse du Batardeau qui marque l'entrée du canal du Nivernais et l'arrivée de la véloroute. En résonnance, les étapes fluviales de Bailly, Vaux et Gurgy seront valorisées dans le courant du premier semestre 2016.

A propos de l'hébergement vert, à proximité des quais et de la gare SNCF, le camping municipal classé 2 étoiles fera l'objet d'une remise à niveau en adéquation avec les attentes de la clientèle : changement de mode de gestion, implantation de locatifs, de services, d'une aire d'accueil camping-cars... Il faut s'attendre à ce que les travaux débutent en 2017.

De ce même point de vue, la Stratégie touristique planifie la création d'une nouvelle offre d'hébergement vert qui fait défaut, à proximité des étangs de Gurgy ou des bois Douzein à St-Bris-le-Vineux. Le cadre se prête particulièrement à l'éco-tourisme et la cartographie des sites potentiels est en cours.

Côté événementiel, la Stratégie touristique programme le lancement du Marathon des vins nord-Bourgogne en 2017.

Enfin, les élus souhaitent aussi renforcer le tourisme d'affaires, c'est-à-dire le développement de l'accueil d'événements d'entreprises dont le lieu central sera Auxerrexpo.