B3 D1 6700x200


Les gens du voyage font partie intégrante de l’histoire d’Auxerre et du territoire de la Communauté d’agglomération. La politique d’accueil mise en place vise à répondre à l’ensemble des besoins du territoire et du public, et à favoriser l’acculturation.

 

Le Schéma départemental d’accueil des gens du voyage


Un Schéma départemental d’accueil des gens du voyage à l’échelle de l’Yonne a été signé entre l’Etat, le Département, les communes et les représentants des gens du voyage, pour répondre aux objectifs de la loi Besson du 5 juillet 2000 :

  • Assurer la libre circulation des biens et des personnes et répondre ainsi à l’aspiration des gens du voyage itinérants à séjourner dans des lieux d’accueil dans des conditions décentes.
  • Répondre au souci légitime des élus locaux d’éviter des stationnements illicites qui occasionnent des difficultés de coexistence avec leurs administrés.

Par ailleurs, la semi-sédentarisation ou sédentarisation complète de gens du voyage est, depuis le début des années 2000, de plus en plus observée. Le phénomène s’explique en partie par la hausse des coûts du voyage, la scolarisation des enfants, la recherche d’activités professionnelles, ou encore les soins réguliers à apporter aux personnes âgées.

Ces exigences orientent et réajustent ainsi la mission d’accueil des gens du voyage de la Communauté de l’Auxerrois.

 

Les dispositifs d’accueil des familles de « voyageurs »

L’aire d’accueil de moyen passage

Autant pour répondre à l’aspiration des gens du voyage à séjourner dans des lieux d’accueil décents que pour éviter les stationnements illicites, l’aire de moyen passage accueille les familles itinérantes depuis 2013.

Inscrite au Schéma départemental d’accueil des gens du voyage, l’aire de moyen passage, située route de Toucy, peut accueillir jusqu’à 20 familles, pour une capacité d’accueil de 40 caravanes. Elles peuvent y rester au maximum deux mois, avec possibilité d’une dérogation pour les familles d’enfants scolarisés sur le territoire.

Chaque emplacement dispose de compteurs individualisés et d’une plateforme sanitaire avec évier, emplacement pour le lave-linge, douches et toilettes. Les familles doivent s’acquitter d’un droit de place et payer leurs consommations d’eau et d’électricité.

L’aire d’accueil de grand passage

Une aire de grand passage est destinée à accueillir ponctuellement des groupes de caravanes voyageant ensemble. Une dizaine de grands passages (plus de 50 caravanes) sont recensés chaque année à l’échelle de l’arrondissement d’Auxerre, de mai à août.  

Pour répondre à la législation et mettre fin aux stationnements illicites sur l’agglomération auxerroise, la Communauté de l’Auxerrois aménagera prochainement, en tant que maître d’ouvrage, une aire de grand passage.

Le terrain sera viabilisé, avec des points d’eau potable, des bornes électriques, des systèmes de récupération d’eaux usées et un espace de stockage pour les poubelles.

 

L'intégration des familles en voie de sédentarisation


Accueillir les gens du voyage, c’est bâtir, via un accompagnement socio-éducatif, des passerelles vers la scolarisation, la santé, l’insertion sociale et professionnelle. Au-delà du simple accueil, la mission d’intégration des gens du voyage portée par l’Agglomération est essentielle, tant les modes de vie de cette communauté cheminent vers la sédentarité.

La problématique d’accueil se transforme alors en problématique d’habitat. Il s’agit d’entendre, d’évaluer et d’analyser les besoins d’habitat de cette communauté en tenant compte de sa spécificité culturelle. L’exemple du relogement, en 2014 et 2015, des familles sédentarisées sur le terrain de la route de Lyon à Auxerre, illustre une partie des solutions existantes pour répondre à la problématique.

 

L’expérience réussie du relogement des sédentaires


Des familles de gens du voyage sédentarisées sur le terrain de la route de Lyon ont bénéficié d’un Programme de relogement au cours de l’année 2014. Issues de la communauté tsigane, ces familles vivaient dans des caravanes sur un terrain qui ne répondait pas aux normes d’habitabilité.

Le Programme de relogement, destiné à favoriser leur intégration et améliorer leur condition d’habitat, est initié en 2011 par la Communauté de l’Auxerrois et se concrétise dès juillet 2014, avec une première vague de départs des familles en habitat adapté. S’ensuivent deux autres en septembre et janvier 2015. Le terrain de la route de Lyon est aujourd’hui définitivement fermé.

Parmi les 24 familles vivant sur le terrain et inscrites au Programme de relogement, 17 ont accepté d’être relogées en habitats adaptés :

- 4 sont relogées sur le site de Monéteau en juillet 2014.

- 5 sont relogées sur le site de la route de Chevannes en septembre 2014.
- 8 sont relogées sur le site de la route de Toucy en janvier 2015.

Parmi les 7 familles restantes, certaines ont préféré être relogées en habitat conventionnel. D'autres, propriétaires de parcelle non constructible, ont bénéficié d'un échange de terrain avec la Ville d'Auxerre. Une seule famille s’est, depuis, rétractée, refusant toute proposition de relogement.

Aujourd’hui installées dans leur nouveau logement, l’accompagnement socio-éducatif des familles pour une meilleure intégration se poursuit, notamment par l’intermédiaire du Pact de l’Yonne [Association pour la protection, l’amélioration, la conservation et la transformation de l’habitat].

Documents en téléchargement