On ne pouvait pas trouver plus emblématique pour loger une communauté animée du concept de valorisation, le futur Tiers-lieu d'Auxerre installé provisoirement dans des locaux au pied de la gare, investira la halle désaffectée de la SERNAN en 2019.

Tiers lieu

 

Un tiers-lieu, c'est quoi ?


Cet espace d'expérimentation et de création est ouvert aux particuliers, aux associations, aux travailleurs indépendants, et aux petites et très petites entreprises, animés du souhait d'échanger et de collaborer pour amener leur projet à maturité.
Ainsi réunis, tous forment que ce l'on a coutume d'appeler : une communauté d'intérêt.
Le Tiers-lieu propose un environnement de travail flexible, convivial et accessible qui valorise le fonctionnement collaboratif et la notion de plaisir dans le travail.
Un environnement qui place les échanges au centre des interactions créatives à valeur économique, une conception du travail de plus en plus recherchée de la nouvelle génération d'entreprises.

Un tiers-lieu, pour quoi ?


La Communauté de l'Auxerrois soutient le projet associatif d'ouverture d'un tiers-lieu à plusieurs titres.
Ce projet s'inscrit dans le sillage de la Stratégie de développement économique de l'Agglomération par sa contribution au rayonnement de l'Auxerrois.
Il colle en tout et pour tout à la dynamique nationale par sa capacité à faire de l'acculturation dans le numérique, éligible aux crédits européens.
Enfin, les Tiers-lieux sont des laboratoires. Ils prônent la participation collaborative au niveau national et international par l'Open source. Tous les développements entrepris sont toujours mis en ligne pour que quiconque puisse les étudier. Le nom de la ville y étant associé, les retombées indirectes pour le territoire sont évidentes, en termes de renom et d'attractivité.

Un tiers-lieu, pour qui ?


Originaux économiquement et socialement, les tiers-lieux défendent l'innovation durable qui réinvente le quotidien en récupérant tout ce qui peut l'être pour trouver d'autres moyens que ceux financiers. 
Les tiers-lieux fédèrent une communauté d'usagers qui interagissent entre eux pour produire ou réaliser leur besoin, « engagés » pour le développement durable. On les assimile donc couramment à des éco-systèmes. Mais les tiers-lieux sont aussi ouvert aux particuliers. Toujours dans la conviction de porter les échanges autour de la valorisation et du développement durable. Nous serons donc tous les bienvenus au tiers-lieu d'Auxerre. Là où il sera situé (au pied de la gare SNCF), il sera aussi facile de s'y rendre que d'aller à ses activités. Celui-ci « s'imposant progressivement dans le paysage, comme une partie de notre solution de vie », rêve tout haut Laurent Simon, à l'origine de ce beau projet qui démarre à Auxerre.

 

Un tiers-lieu, comment ?


Le bâtiment acheté (3 800 m2 sur 13 200 m2 de foncier) par la Communauté de l'Auxerrois est en cours de rénovation. Il sera loué à l'association de gestion du tiers-lieu qui l'exploitera en propre, animera l'espace et développera les partenariats. Ce projet représente un investissement financier d'environ 3,8 M€. Des financements sont attendus de la Région via des crédits européens (70%) et de la Caisse des dépôts (10%).

Un tiers-lieu, quelle activité ?


Selon la Revue économique et sociale, "par opposition aux premiers-lieux, la maison, et aux seconds-lieux, les lieux de travail, deux endroits où les individus passent le plus clair de leur temps, les tiers-lieux favorisent des échanges plus larges au niveau local, permettant ainsi d'entretenir la sociabilité urbaine". Lieux de création et d'innovation en open-source, les mots utilisés notamment pour la dénomination de ses différents espaces de travail et d'activitést, sont d'origine anglaise.

Ainsi, le tiers-lieu d'Auxerre disposera d'un(e) :

Espace de coworking :
espace de travail d'un réseau d'usagers aux compétences variées dont la rencontre informelle favorise généralement la créativité.
Fablab ou laboratoire de fabrication : lieu équipé de toutes sortes d'outils pilotés par ordinateur, pour la conception et la réalisation d'objets.
Dronelab : espace innovant et atypique où l'on fabrique, répare ou modifie des drones à des fins de loisirs ou dans une perspective professionnelle.
Coboutique : boutique dédiée à la vente des productions des artisans numériques et aux créateurs et commerciaux soucieux de tester leurs projets ou concepts.
Médialab : espace d'accompagnement des porteurs de projets sur le volet communication, design et multimédia.
Livinglab : lieu chargé d'accroître la visibilité numérique nationale et internationale du territoire et d'héberger sur place, les utilisateurs de la halle aux événements notamment.
Eco-hakklab : instrument de culture maraîchère écoresponsable pour la transmission des savoirs et des savoir-faire.
Halle aux événements : espace multimodal d'accueil des événements du tiers-lieu.Pages de TierslieuAuxerrei